L’Octuple Sentier

La quatrième Noble Vérité du Bouddha est le chemin (marga) qui nous permet de sortir de la souffrance.

  1. La compréhension juste ou le discernement
  2. La pensée juste
  3. La parole juste
  4. L’action juste
  5. Les moyens d’existence juste
  6. L’effort juste
  7. L’attention juste
  8. La méditation juste

La compréhension juste ou le discernement (prajña)

Elle « permet de déterminer les causes de la souffrance et de s’en tenir éloigné. » « Voir les choses comme elles sont et non comme elles apparaissent ». Nos souffrances sont générées par nos émotions. Se libérer du samsara.

La pensée juste

Il s’agit de « privilégier les pensées qui invitent à la bienveillance, à l’équanimité (état d’égalité d’esprit), à la générosité et à la compassion. » « … vivons dans la liberté de choix du présent et non dans les chaînes de ce qui n’existe plus. »

La parole juste

Elle « évite le bavardage, aussi pénible qu’inutile, et favorise un dire qui soit en rapport avec la vérité. » « tenir des propos bénéfiques à autrui. »

L’action juste ou la conduite appropriée (shila)

Elle « consiste à développer une attitude éthique au quotidien, à faire en sorte que nos actes reflètent notre engagement sur le chemin de l’Eveil. »

Les moyens d’existence juste

 » Choisir une profession qui ne va pas à l’encontre de la voie que nous empruntons. »

L’effort juste

« Trouver l’équilibre entre des mortifications ascétiques et  la fainéantise. » Voir la voie du milieu enseignée par Bouddha.  « Chaque instant, chaque action doit être considérée comme une voie de réalisation de soi, favorable à l’Éveil. »

L’attention juste

« Pour « tenir », la première qualité qui s’impose est l’attention. Sur ses faiblesses, ses imperfections, sur toutes les Vérités des Enseignements, sur la bonne nature que nous avons en nous, l’impermanence, les illusions du monde qui nous entoure, les oppositions que nous allons rencontrer. »
Elle est aussi « la faculté que nous cultivons pendant la méditation. »

La méditation juste ou l’unité profonde (samadhi) – la concentration juste

Elle « est le fruit de la pratique de la présence attentive. » Se concentrer sur le but final de l’Eveil.


Mes sources :

Le Bouddhisme pour les nuls / Marine Manouvrier

Le bonheur selon Bouddha / Davina Delor = Gelek Drôlkar

 

2 réponses sur “L’Octuple Sentier”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *