Méditation

Posture – mise en place du corps. Il ne doit pas être dans une position douloureuse, il doit être dans une position confortable et stable.

Puis on fixe un point. Le cadre de la méditation apparaît rempli du paysage. On ne ferme pas les yeux pour ne pas dormir, mais maintenir une attention physique tendue et éveillée.

S’abstraire de l’environnement. Le paysage devient abstrait. Il ne s’appelle plus paysage.

Puis on recule et on prend un poste d’observation à l’arrière plan de la conscience. Alors on peut :

Visualiser ses pensées = passage du mental (tout le bordel de l’ego qui trimballe ses peurs).

Laisser passer tout ça = lâcher prise

Alors il y a une création d’un espace autour du mental, petit pour moi je n’ai jamais réussi à faire mieux.

Pour les grands méditants – L’esprit libéré se remplit de lumière – Enfin le cadre disparaît au profit d’un éveil permanent.


Et il faut pratiquer souvent.

Lâcher prise mental

Attention portée sur ce lâcher prise

Création de l’espace

Engagement

Répétition

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *